Download E-books Nous et les Autres : La réflexion française sur la diversité humaine PDF

By Tzvetan Todorov

Le sujet de ce livre est l. a. relation entre "nous" (le groupe culturel et social auquel on appartient) et "les autres" (ceux qui n'en font pas partie) ; le rapport entre los angeles diversité des peuples et l'unité de l'espèce humaine. Un sujet que l. a. France vient de redécouvrir - et qui me touche aussi personnellement. Cependant, plutôt que d'exposer mes idées sur los angeles query, j'ai voulu interroger les penseurs français qui y avaient déjà réfléchi, de Montesquieu à Segalen, voire de Montaigne à Lévi-Strauss. Ne disposant pas de los angeles vérité, je suis parti à sa recherche - avec, et parfois contre, ces penseurs. Ce faisant, j'ai dû renoncer aussi à los angeles réserve de l'historien : tout au lengthy de ce travail, mon yet a été d'apprendre, non seulement remark les choses ont été, mais aussi remark elles doivent être ; j'ai voulu connaître et juger. vehicle nous ne pouvons pas seulement étudier les autres : toujours, partout, en toutes circonstances, nous vivons avec eux. Tzvetan Todorov

Show description

Read Online or Download Nous et les Autres : La réflexion française sur la diversité humaine PDF

Similar Anthropology books

Rules and Meanings: The Anthropology of Everyday Knowledge (Penguin modern sociology readings)

First released in 1973, ideas and Meanings is an anthology of works that shape a part of Mary Douglas' fight to plan an anthropological modernism conducive to her competition to apparently modernizing traits in modern society. the gathering comprises works via Wittgenstein, Schutz, Husserl, Hertz and different continentals.

Social and Cultural Anthropology: A Very Short Introduction

"If you must be aware of what anthropology is, examine what anthropologists do," write the authors of Social and Cultural Anthropology: a really brief creation. This attractive assessment of the sector combines an obtainable account of a few of the discipline's guiding ideas and method with ample examples and illustrations of anthropologists at paintings.

The Origin and Evolution of Cultures (Evolution and Cognition)

Oxford provides, in a single handy and coherently equipped quantity, 20 influential yet previously particularly inaccessible articles that shape the spine of Boyd and Richerson's path-breaking paintings on evolution and tradition. Their interdisciplinary examine relies on notions. First, that tradition is essential for knowing human habit; in contrast to different organisms, socially transmitted ideals, attitudes, and values seriously effect our habit.

Explaining Creativity: The Science of Human Innovation

Explaining Creativity is an obtainable creation to the newest clinical examine on creativity. The booklet summarizes and integrates a wide variety of study in psychology and comparable medical fields. within the final forty years, psychologists, anthropologists, and sociologists have committed elevated realization to creativity; we now recognize extra approximately creativity than at any aspect in heritage.

Extra info for Nous et les Autres : La réflexion française sur la diversité humaine

Show sample text content

Le most effective est un sens historique et positif : est barbare ce qui est proche des origines ; or, les origines sont meilleures que ce qui les a suivies. � Ces countries me semblent donq ainsi barbares, pour avoir receu castle peu de façon de l’esprit humain, et estre encore castle voisines de leur naifveté originelle. Les loix naturelles leur commandent encores, citadel peu abastardies par les nostres » (p. 204). Le moment sens est éthique et négatif : est barbare ce qui est dégradant et cruel ; c’est ce qui permet de qualifier notre société, cette fois-ci, de plus barbare que l’autre. � Nous les pouvons donq bien appeler barbares, european esgard aux regles de los angeles raison, mais non pas ecu esgard à nous, qui les surpassons en toute sorte de barbarie » (p. 208). Il arrive à Montaigne de jouer sur ces deux sens, historique et éthique, positif et négatif, à l’intérieur d’une seule et même phrase ; ainsi pour le mot � sauvages » : � Ils sont sauvages, de mesme que nous appelions sauvages les fruicts que nature, de soy et de son progrez ordinaire, a produicts [premier sens] : là où, à los angeles verité, ce sont ceux que nous avons alterez par nostre artifice et detournez de l’ordre commun, que nous devrions appeler plutost sauvages [deuxième sens] » (p. 203). C’est dans ce dernier sens, éthique et négatif, que nous retrouvons encore le mot � barbare » dans le jugement que porte Montaigne sur los angeles poésie des � cannibales ». � Or j’ay assez de trade avec los angeles poésie, écrit-il oubliant sa modestie habituelle, pour juger cecy, que non seulement il n’y a rien de barbarie en cette mind's eye, mais qu’elle est tout à fait Anacreontique. Leur langage, au demeurant, c’est un doux langage et qui a le son aggreable, retirant aux terminaisons Grecques » (p. 212). Cette poésie n’est pas barbare motor vehicle elle ressemble à l. a. poésie grecque, et de même pour los angeles langue ; le critère de barbarie n’a ici plus rien de relatif, mais il n’est pas non plus universel : il est en fait, simplement, ethnocentrique. Au tout début des � Cannibales », Montaigne décidait que, pour ce qui concerne les evaluations, il � les faut juger par l. a. voye de l. a. raison, non par los angeles voix commune » (p. 200), mais il n’a pas suivi son propre précepte. Si cette poésie populaire n’avait pas european l’heur de ressembler au type anacréontique, elle eût été… barbare. Devant l’Autre, Montaigne est incontestablement mû par un élan généreux : plutôt que de le mépriser, il l’admire ; et il ne se lasse pas de critiquer sa propre société. Mais l’autre trouve-t-il son compte dans ce manège ? On peut en douter. Le jugement de valeur positif est fondé sur le malentendu, l. a. projection sur l’autre d’une photograph de soi – ou, plus exactement, d’un idéal du moi, incarné pour Montaigne par l. a. civilisation classique. L’autre n’est en fait jamais perçu ni connu. Ce dont Montaigne fait l’éloge, ce ne sont pas des � cannibales » mais de ses propres valeurs. Comme il le dit lui-même à une autre occasion : � Je ne dis les autres sinon pour d’autant plus me dire » (1, 26, p. 146). Or, pour que l’éloge vaille quelque selected, il faudrait que l’être à qui il s’adresse soit d’abord reconnu en lui-même.

Rated 4.11 of 5 – based on 12 votes